L'éducation Française - un grand corps malade

Toutes vos questions et discussions autour du lycée Fermat.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 13 juil. 2012, 10:18

Bonjour,

Je souhaitais faire écho à une discussion qui a pris substance sur le topic "notes du bac".
Je ne sais pas pour vous, mais tout ceci me fait assez peur...
Pas 5/2

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 14 juil. 2012, 17:08

oui en effet. Mais bon, on était déjà au courant. Même les profs se plaignent de l'éducation Nationale...
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 14 juil. 2012, 18:28

Les mesures ne sont pas à la hauteur des problèmes ! C'est une vraie menace... Point !

On nous ment allègrement, de tous côtés : "Tu as ton bac, tu peux continuer sans problème dans le supérieur"; "Les élèves vont plancher pendant une semaine. A la clef, le précieux sésame qui permet la poursuite des études supérieures"; "ce diplôme, symbole de réussite et de prestige..."
Ca, on l'a bien trop entendu.

Il demeure néanmoins vrai que l'on nous enlève de la substance. Les réformes passent, les programmes changent, et chaque année, la qualité de l'enseignement régresse. Les profs sont balancés avec un bac+5; Certes, c'est bien joli, mais ils ne disposent que de quelques mois pour se former à la pédagogie. La suppression des IUFM va dans ce sens, le mauvais sens.

Il n'y a de plus qu'à regarder le seul programme de mathématiques au secondaire pour avoir une preuve tangible du tarissement des ressources éducatives !! En première, les élèves n'ont plus le barycentre (nécessaire à une étude mécanique), les limites, et la dérivation - point clef de l'analyse - n'est abordée que dans sa stricte globalité.

En TS, nous faisons un bond en avant... Mais considérant que "bond en avant" a toujours rimé avec diminution du nombre de notions enseignées en cours, on n'est pas dans la merde !
Au programme, on enlève la plupart des gros théorèmes d'analyse, plus de place pour les proba, les stats et l'algorithmie au détriment d'un minimum d'algèbre nécessaire au calcul. Le théorème d'intégration par parties (IPP) est de même supprimé, car "c'est trop calculatoire".
Comme si des élèves de S, formés à une culture exclusivement scientifique, ne pouvaient pas faire des calculs de plus de 2 lignes !
En physique, on enlève les champs électriques et magnétiques, la radioactivité qui n'est abordée qu'en tant qu'élément de culture générale (en première). M'enfin c'est pitoyable

Je suis d'accord que le besoin d'avoir des élèves un minimum polyvalents se fait sentir. Mais quid de ce que faisaient les anciennes générations en cours ?
Ils bossaient.

Certains parents protestent : "La charge scolaire de nos enfants est trop lourde ! Laissons-leur un peu de temps pour vivre"; "Ils n'ont plus le temps de rien faire avec leurs devoirs et les évaluations".
Je suis d'accord avec ces arguments.
Le problème est que si l'on n'impose pas un socle assez solide et consistant pendant le secondaire, les élèves se cassent littéralement la figure et la désillusion est grande... trop grande. Combien d'élèves ont-ils dû abandonner un tel cursus car ils n'ont pas eu la force de continuer ? Ou bien car ils n'avaient pas les connaissances pour continuer ? Bah ça en fait beaucoup chaque année.

Voilà, je ne fais que résumer l'essence des propos de chaque intervenant, mais il est clair que nous nous sommes engagés dans un cercle vicieux, et que celui-ci tourne lentement mais sûrement.
Le fait est que nous ne pouvons pas faire grand'chose pour limiter la casse. C'est bien dommage, car le temps est compté avant que des TS... apprennent à compter.
Pas 5/2

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 14 juil. 2012, 22:13

à propos de l'IPP mon prof de maths dit : alors l'année prochaine ils vont enlever l'IPP parce que les élèves savaient le faire. "ah ? l'IPP marche ? eh bien on va l'enlever pour que les élèves se casse bien la gueule !"

Image

Avec en bleu les niveaux comparés avant reformes sur les trois années, en rouge après réforme (dsl je suis pas arrivé à modifier l'impécran, en fait si mais quand je voulais enregistrer la photo rognée c'est l'impécr qui s'enregistrait) toujours selon mon prof (pas l'impécran, hein ? :D )

PS : désolé veuillez zoomer sur l'image, ce ************* de logiciel qui enregistre même pas sous jpg commence à m'énerver !
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

pyreneenne65
Maire
Messages : 84
Inscription : 18 juin 2012, 15:24

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar pyreneenne65 » 15 juil. 2012, 11:02

D'après ce que j'ai compris les programmes de physique et de svt des s de la génération suivante sont surchargés et vraiment difficiles. Ce qui est d'autant plus etrange que notre génération a du suivre un programme dit de "transition" et que beaucoup de notions en maths et en physique ont été supprimées. On a donc été dans une annee " creuse" du programme de S

Ah oui et parlons de cette sublime réforme qui fait passer l histoire en épreuve anticipée au bac pour les s (chose que le gouvernement a déclare vouloir supprimer d'ailleurs), c'est visiblement une énorme connerie destinée a supprimer des postes de profs d'histoire géo et qui est un boulet pour l'eventuelle poursuite d'études en histoire ou en eco de nos pauvres s!
Et le pire (et ça ça me fait sortir de mes gonds) c'est a propos du bac littéraire qui ne contient meme plus d'épreuve de maths !!!
Que je sache, on passe tous des épreuves de français, les bacs technologiques y compris , alors pourquoi supprimer les maths aux L sous prétexte que L c'est littéraire et donc les maths, y en a pas besoin.
Certes, cela va peut etre remplir la filière qui est souvent minoritaire, mais par des élèves parfois seulement motives par l'absence de maths ! Et le statut de voie-poubelle (attention je ne suis absolument pas d'accord avec ces termes mais je les reprend pour les avoir entendus fréquemment) qui est malheureusement trop souvent attribuè a cette filière ne risque pas de s'effacer avec ce genre de reformes, du moins a mon avis.

Avatar de l’utilisateur
tphi
Ancien
Messages : 5991
Inscription : 28 août 2010, 20:15
Localisation : Dans une tour de contrôle

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar tphi » 15 juil. 2012, 11:07

Les nouveaux programmes de SVT et Physique sont "américanisés", c'est à dire qu'on leur fait étudier des concepts bien plus complexes mais uniquement qualitativement, sans aucun calculs. En gros, ils vont commenter et faire uniquement ça....Ce qui fait hurler les profs de prépas car c'est à l'opposé de l'esprit des prépas.

Quant au nouveau programme de maths, je préfère ne pas en parler. Non, ce qui fait peur, c'est les nouveaux programmes de prépas qui arriveront bientôt. Slaugther incomming...
 Ancien administrateur du forum.
 MPSI2 ➝ XM2.

It's a beautiful day outside ! Birds are singing, flowers are blooming... On days like these, kids like you....
S h o u l d   b e   b u r n i n g   i n   h e l l.

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 11:26

lavi a écrit :à propos de l'IPP mon prof de maths dit : alors l'année prochaine ils vont enlever l'IPP parce que les élèves savaient le faire. "ah ? l'IPP marche ? eh bien on va l'enlever pour que les élèves se casse bien la gueule !"

Image

Avec en bleu les niveaux comparés avant reformes sur les trois années, en rouge après réforme (dsl je suis pas arrivé à modifier l'impécran, en fait si mais quand je voulais enregistrer la photo rognée c'est l'impécr qui s'enregistrait) toujours selon mon prof (pas l'impécran, hein ? :D )

PS : désolé veuillez zoomer sur l'image, ce ************* de logiciel qui enregistre même pas sous jpg commence à m'énerver !


euh en fait le graphe rouge c'est le niveau de term l'année dernière, cette année et l'année prochaine, je me suis planté :?
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 11:27

tphi a écrit : Non, ce qui fait peur, c'est les nouveaux programmes de prépas qui arriveront bientôt. Slaugther incomming...


aïe aïe aïe ! une idée du contenu de ce programme ?
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Mojo
Député
Messages : 642
Inscription : 08 juin 2012, 08:06

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mojo » 15 juil. 2012, 12:07

d apres ce que ai entendu, les exos de physique se rapprocheraient plus d une etude de docs que d exercices a travailler comme cette annee... :shock:

Avatar de l’utilisateur
tphi
Ancien
Messages : 5991
Inscription : 28 août 2010, 20:15
Localisation : Dans une tour de contrôle

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar tphi » 15 juil. 2012, 12:10

Oui, c'est ça, l'américanisation des programme.
 Ancien administrateur du forum.
 MPSI2 ➝ XM2.

It's a beautiful day outside ! Birds are singing, flowers are blooming... On days like these, kids like you....
S h o u l d   b e   b u r n i n g   i n   h e l l.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 15 juil. 2012, 12:28

Ooooh putain...
Pas 5/2

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 13:08

Mojo a écrit :d apres ce que ai entendu, les exos de physique se rapprocheraient plus d une etude de docs que d exercices a travailler comme cette annee... :shock:


:shock: :shock: :shock: et ils osent encore appeler ça de la physique ???! :x
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Wave
Conseiller régional
Messages : 217
Inscription : 09 juin 2012, 08:39
Contact :

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Wave » 15 juil. 2012, 19:38

Vous avez vraiment de la chance d'être passé avant ! :cry:

Il ne doivent pas faire que ça en Amérique ? (Enfin j'espère pour eux :( )
2013-2014 : MPSI 1
2014-2015 : PSI*
X2015

Mojo
Député
Messages : 642
Inscription : 08 juin 2012, 08:06

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mojo » 15 juil. 2012, 20:39

eux, ils font des qcm....tout le temps.... :roll:
et apres ons e demande pourquoi le niveau avant l universite est si bas la bas...sans compter qu ils peuvent choisir leurs matieres(potterie et theatre peuvent compter)

Avatar de l’utilisateur
Mati
Conseiller régional
Messages : 216
Inscription : 07 juin 2012, 20:56

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mati » 15 juil. 2012, 20:56

Tous les profs en sont désespérés
[2012-2013] MPSI 1 ~ Choco PO(ps) Majorette
[2013-2014] XM2
[2014-......] Grenoble INP - Esisar

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 21:01

Mati a écrit :Tous les profs en sont désespérés


Déjà que le bac ne valait plus grand chose.. bientôt il risque de ne plus servir à rien si ça continue...
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Mati
Conseiller régional
Messages : 216
Inscription : 07 juin 2012, 20:56

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mati » 15 juil. 2012, 21:22

En effet c'est bien engagé dans cette voie…
[2012-2013] MPSI 1 ~ Choco PO(ps) Majorette
[2013-2014] XM2
[2014-......] Grenoble INP - Esisar

pyreneenne65
Maire
Messages : 84
Inscription : 18 juin 2012, 15:24

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar pyreneenne65 » 15 juil. 2012, 22:03

Le principe de vouloir se rapprocher de systèmes étrangers n'est pas une mauvaise idée en soi, ça pourrait permettre des équivalences internationales au niveau des diplômes et des formations. Par contre, les modèles choisis ne sont pas les bons (si tente soit il qu'il y en ait un de bon). Du coup on prend les américains parce que "les américains ils sont trop forts partout alors dans l'education aussi" et vers le système allemand qui est peut etre un modèle économique au niveau européen mais pas un modèle d'education ( et les études le disent).

Je trouve que c'est bien dommage parce que pour démoraliser élèves et enseignants y a pas mieux que la voie qu'on est en train de prendre.

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 22:25

pyreneenne65 a écrit :Le principe de vouloir se rapprocher de systèmes étrangers n'est pas une mauvaise idée en soi, ça pourrait permettre des équivalences internationales au niveau des diplômes et des formations. Par contre, les modèles choisis ne sont pas les bons (si tente soit il qu'il y en ait un de bon). Du coup on prend les américains parce que "les américains ils sont trop forts partout alors dans l'education aussi" et vers le système allemand qui est peut etre un modèle économique au niveau européen mais pas un modèle d'education ( et les études le disent).

Je trouve que c'est bien dommage parce que pour démoraliser élèves et enseignants y a pas mieux que la voie qu'on est en train de prendre.


Pour ce qui est du cursus allemand, je suis obligé de te contredire : ayant moi même connu des lycéens et collégiens allemands, je peux te dire que leur manière d'enseigner est très différente de la notre ce qui leur confère un atout non négligeable sur la maîtrise des langues étrangères ... Après il me semble que le taux d'alphabétisation est plus élevé qu'en France et le nombre de chômeurs plus petit... C'est pourquoi prendre le modèle allemand n'est pas une mauvaise idée en soi, mais je trouve cependant que c'est abandonner le volonté "d'élitisme français" (il me semble que je ne sois pas le premier à en parler). Alors reformater le programme, je ne pense pas, sauf pour les langues étrangères où la France a besoin d'un gros coup de fouet. Ce n'est qu'en france que tu vas trouver des prépas et des grandes écoles (et financées par l'Etat pour certaines, s'il vous plaît !)...

Le problème contrairement à ce que les conseillers de l'éducation nationale ont eu l'air de penser, ce n'est pas le fait que les S soit trop scientifique (ou pas assez) et que les L aient des maths, mais c'est le problème du manque de voies "secondaires", comme on en trouve dans le modèle allemand (après je suis pas pour faire de la sélection dès le plus jeune âge non plus, mais il faut changer quelque chose). Ce manque favorise l'échec scolaire (en effet, comment veux-tu ne pas déranger un cours si tu n'en comprends pas un moindre mot ?).

L'instruction des instituteurs du primaire est aussi à revoir parce qu'autant, certains sont très compétents, autant d'autres sont de véritables buses ce qui ne rend pas les choses faciles pour les élèves...
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Mati
Conseiller régional
Messages : 216
Inscription : 07 juin 2012, 20:56

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mati » 15 juil. 2012, 22:37

Ce modèle américain qui semblait si bien aux yeux de beaucoup de personnes (surtout notre ancien président) est en train d'être repensé. C'est qu'il est pas si bien au final. Le modèle allemand a ses pour et contre comme l'a dit lavi, il n'y a pas de bon modèle, il faut juste que la population adhère. C'était le cas en France avant et était très réputé, mais on a pas agi à temps
[2012-2013] MPSI 1 ~ Choco PO(ps) Majorette
[2013-2014] XM2
[2014-......] Grenoble INP - Esisar

pyreneenne65
Maire
Messages : 84
Inscription : 18 juin 2012, 15:24

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar pyreneenne65 » 15 juil. 2012, 22:40

Je me suis mal exprimée a propos du modèle allemand. Je parlais plutôt de la "forme" du système a savoir la structure des programmes, les formations des profs, et de l'organisation horaire ( je trouve pas le bon terme la).
Après tu as totalement raison quand tu dis que l'Allemagne marque un bon point au niveau des langues c'est vrai qu'à ce niveau la y a rien a dire meme si le must c'est les pays nordiques pour les langues étrangères !

Pour en revenir a la spécialisation je pense que le risque de vouloir faire plus de voies c'est de créer des voies inutiles (dans le sens ou elles ne seront pas reconnues pas les employeurs) et d'envoyer des milliers de jeune a la rue. Quant au fait de faire arriver plus tôt dans la scolarité les choix d orientation, ça me paraitrait complique a mettre en place parce que ça impliquerait une reforme totale du secondaire et de grosses dépenses mais après j'ai pas vraiment d'avis la dessus !!

pyreneenne65
Maire
Messages : 84
Inscription : 18 juin 2012, 15:24

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar pyreneenne65 » 15 juil. 2012, 22:51

Enfin je râle beaucoup parce que on s'engage dans une voie dangereuse mais il faut se rappeler que on est pas mal lotis quand meme au niveau de l éducation : un accès a l enseignement supérieur facilite par les nombreuses écoles publiques et les aides de l état, et surtout la reconnaissance au niveau international des diplômes français... On s'en sort pas si mal :)

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 23:00

Mati a écrit :Ce modèle américain qui semblait si bien aux yeux de beaucoup de personnes (surtout notre ancien président) est en train d'être repensé. C'est qu'il est pas si bien au final. Le modèle allemand a ses pour et contre comme l'a dit lavi, il n'y a pas de bon modèle, il faut juste que la population adhère. C'était le cas en France avant et était très réputé, mais on a pas agi à temps


En effet c'est pas très malin de faire l'amalgame entre superpuissance et bon système scolaire pour un pays(les états unis) ou le coefficient Jinny est de 70 contre 50 pour la France (plus le coefficient Jinny est élevé plus les inégalités dans le pays sont grandes)
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Mati
Conseiller régional
Messages : 216
Inscription : 07 juin 2012, 20:56

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mati » 15 juil. 2012, 23:19

J'ai vu récemment une émission sur les inégalités aux USA entre les écoles publiques qui tombent carrément en délabrement faute de moyen (et là on comprend pourquoi nos écoles en font ainsi vu qu'elles appliquent le modèle '--), et les charters scool qui coûtent super cher mais avec un enseignement digne de ce nom.

Mais je me demande surtout s'ils vont toucher ou pas aux CPGE, je me souviens avoir lu quelque chose dessus mais je n'ai que de vagues souvenirs
[2012-2013] MPSI 1 ~ Choco PO(ps) Majorette
[2013-2014] XM2
[2014-......] Grenoble INP - Esisar

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 15 juil. 2012, 23:41

Mati a écrit :Mais je me demande surtout s'ils vont toucher ou pas aux CPGE, je me souviens avoir lu quelque chose dessus mais je n'ai que de vagues souvenirs


Si je me souviens bien c'est parce que les CPGE sont associées à de l'inégalité mais je sais plus trop pourquoi... faudra que je me renseigne...

pyreneenne65 a écrit :Enfin je râle beaucoup parce que on s'engage dans une voie dangereuse mais il faut se rappeler que on est pas mal lotis quand meme au niveau de l éducation : un accès a l enseignement supérieur facilite par les nombreuses écoles publiques et les aides de l état, et surtout la reconnaissance au niveau international des diplômes français... On s'en sort pas si mal :)


Pas faux ^^
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 16 juil. 2012, 13:06

Pour vous répondre, Lavi, Mati et Pyrénéenne, je commencerai tout d'abord par l'éducation dans d'autres pays.

Nous observons, études de l'INSEE et autres organismes à l'appui, que la plupart des pays nordiques (Allemagne, Danemark, Norvège, Suède) se portent très bien niveau éducation. En effet, leurs horaires permettent de varier les activités : Le matin, on travaille ludiquement et intensivement. L'après-midi (2-3h PM), on fait du sport et on organise le périscolaire.
Verdict... Les enfants aiment d'avantage aller à l'école car ils s'y plaisent, ils arrivent à apprendre avec plaisir, sans avoir une pression constante derrière eux. Le programme est fait de telle sorte que les étudiants ne doivent apprendre que l'essentiel, ce qui évite trop de "par-coeur" et la lassitude qui en découle. La spécialisation s'effectue plus tôt, en fonction des capacités et des souhaits de chacun. Néanmoins, aucune porte ne se ferme complètement, ce qui laisse le temps aux élèves de réfléchir à leur avenir tout en faisant ce qu'ils aiment.

En comparaison, l'éducation française est généraliste, et ce même jusqu'au début du lycée. Les élèves sont généralement poussés à suivre une voie qu'ils n'apprécient pas, par des parents et des professeurs qui pensent à faire de leurs enfants des élites.
J'en viens à ce point : L'élitisme.
La prépa est une voie qui favorise cette culture "des meilleurs", car elle sélectionne ceux qui réussissent globalement bien au lycée ou ceux qui brillent par leur dossier exemplaire (peu ou prou). Elle a pour dessein d'offrir un enseignement riche et complet en préparant aux grandes écoles.
Mais le tri a lieu à tous les niveaux en France. Ce tri sélectif ne retient essentiellement que les quelques happy few, et le reste est jeté à la poubelle. Pardon pour l'exagération mais c'est quasiment ça ! L'éducation n'est pas organisée de telle manière à encadrer ceux qui réussissent moins bien. Comme l'a fait remarquer Lavi, l'Etat subventionne des aides directes aux établissements de grande notoriété, il leur apporte des ressources économiques pour qu'ils puissent se développer. Et à côté, les établissements de banlieue, on les laisse pourrir. Ô égalité, où es-tu ?

Donc à défaut de pouvoir offrir un enseignement de qualité à tous et en fonction des capacités de chacun, essayons de faire avancer le schmilblick : Les pays scandinaves s'en sortent, pourquoi pas nous ?
Dernière édition par Jean-Batman le 17 juil. 2012, 16:15, édité 1 fois.
Pas 5/2

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 16 juil. 2012, 13:17

Jean-Batman a écrit :Comme l'a fait remarquer Lavi, l'Etat subventionne des aides directes aux établissements de grande notoriété, il leur apporte des ressources économiques pour qu'ils puissent se développer. Et à côté, les établissements de banlieue, on les laisse pourrir. Ô égalité, où es-tu ?


Euh... en fait c'est Mati et pyreneenne qui ont parlé de ça ^^
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 16 juil. 2012, 13:38

Soit, je confonds avec tous les messages lus en vitesse ^^
Pas 5/2

pyreneenne65
Maire
Messages : 84
Inscription : 18 juin 2012, 15:24

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar pyreneenne65 » 16 juil. 2012, 15:48

Il faut noter que les pays nordiques sont certes en avance sur les autres pays au niveau de l'éducation mais pas seulement (la sante par exemple et je pense essentiellement a l'ecologie).
Je pense qu'ils sont tous simplement dans un état d'esprit différent qui a pour priorité le bien etre de la population et non pas cette course a la domination politique et économique mondiale.

C'est peut etre une analyse un peu rapide de la situation mais je suis allée en Suede et c'est vraiment l'impression que j'en ai eue.

Avatar de l’utilisateur
Wave
Conseiller régional
Messages : 217
Inscription : 09 juin 2012, 08:39
Contact :

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Wave » 16 juil. 2012, 18:58

Jean-Batman a écrit :L'éducation n'est pas organisée de telle manière à encadrer ceux qui réussissent moins bien.

Totalement d'accord, elle préfère se leurrer en prônant un égalitarisme aveugle : on assiste à une baisse des exigences afin de permettre (en théorie, même si ça ne marche pas si bien) à tout le monde de suivre une filière généraliste.
Et on remarque qu'en Suède (pour reprendre l'exemple) seulement 31% des étudient suivent une voie généraliste (contre 50% en France)
2013-2014 : MPSI 1
2014-2015 : PSI*
X2015

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 16 juil. 2012, 20:36

Wave a écrit :
Jean-Batman a écrit :L'éducation n'est pas organisée de telle manière à encadrer ceux qui réussissent moins bien.

Totalement d'accord, elle préfère se leurrer en prônant un égalitarisme aveugle : on assiste à une baisse des exigences afin de permettre (en théorie, même si ça ne marche pas si bien) à tout le monde de suivre une filière généraliste.
Et on remarque qu'en Suède (pour reprendre l'exemple) seulement 31% des étudient suivent une voie généraliste (contre 50% en France)


L'éducation nationale prend le problème à l'envers : les gens ne réussissent pas les études, on va baisser le niveau mais surtout pas réformer le système, ça coûterait trop cher... Cependant cependant, à force de petites dépenses, ils vont payer plus qu'ils ne l'auraient fait s'ils avaient réformé le système éducatif.
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
MeIdmry
Ancien
Messages : 2816
Inscription : 23 juin 2007, 14:13

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar MeIdmry » 17 août 2012, 20:40

pyreneenne65 a écrit :Il faut noter que les pays nordiques sont certes en avance sur les autres pays au niveau de l'éducation mais pas seulement (la sante par exemple et je pense essentiellement a l'ecologie).
Je pense qu'ils sont tous simplement dans un état d'esprit différent qui a pour priorité le bien etre de la population et non pas cette course a la domination politique et économique mondiale.

C'est peut etre une analyse un peu rapide de la situation mais je suis allée en Suede et c'est vraiment l'impression que j'en ai eue.


Je pense que l'explication est autre part. Tu ne gères pas de la même manière un pays de moins de 10M d'habitants et un pays de plus de 60M d'habitants...
Cette comparaison avec les pays nordiques n'est donc pas pertinente. Sinon, on peut comparer à Monaco aussi :mrgreen:
Prof en CPGE. Fermat 2007-2010 (MPSI1/MP*/MP*).

Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 17 août 2012, 20:58

Salut Nico :)

Je pense pas de mon côté que la gestion de l'éducation soit variable en fonction du nombre d'habitants !
Après en avoir discuté avec d'autres personnes, j'en suis arrivé à la conclusion que cela avait un rapport non négligeable avec la culture de chaque pays : valoriser l'effort, ne pas avoir peur de l'échec, ...
Ceci fait que les élèves ont bien moins peur de s'investir en classe. Les cours, je le répète, sont plus ludiques, les horaires plus adaptés à un développement physique et mental des enfants. Bref, le milieu propice !

Notre problème, et je le répète aussi, c'est qu'on manque cruellement de flexibilité, ce qui est en rapport avec notre mentalité. Je ne dis pas que les pays nordiques apprennent plus que nous (ce qui est d'ailleurs sûrement faux), mais ils "savent" et comprennent d'avantage ce qu'ils apprennent. Le but là-bas n'est pas de fourrer toute connaissance dans la caboche des ptits mômes, mais de les mener à une réflexion pertinente.
Pas 5/2

Avatar de l’utilisateur
MeIdmry
Ancien
Messages : 2816
Inscription : 23 juin 2007, 14:13

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar MeIdmry » 20 août 2012, 12:32

Jean-Batman a écrit :Après en avoir discuté avec d'autres personnes, j'en suis arrivé à la conclusion que cela avait un rapport non négligeable avec la culture de chaque pays : valoriser l'effort, ne pas avoir peur de l'échec, ...
Ceci fait que les élèves ont bien moins peur de s'investir en classe. Les cours, je le répète, sont plus ludiques, les horaires plus adaptés à un développement physique et mental des enfants. Bref, le milieu propice !

Notre problème, et je le répète aussi, c'est qu'on manque cruellement de flexibilité, ce qui est en rapport avec notre mentalité. Je ne dis pas que les pays nordiques apprennent plus que nous (ce qui est d'ailleurs sûrement faux), mais ils "savent" et comprennent d'avantage ce qu'ils apprennent. Le but là-bas n'est pas de fourrer toute connaissance dans la caboche des ptits mômes, mais de les mener à une réflexion pertinente.


Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, cependant je suis certain que le modèle suédois ne marcherait pas si bien que ça en France.
Prof en CPGE. Fermat 2007-2010 (MPSI1/MP*/MP*).

Mojo
Député
Messages : 642
Inscription : 08 juin 2012, 08:06

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mojo » 20 août 2012, 12:41

peut etre faudrait il s inspirer des pays nordiques en ce qui concerne l apprentissage des langues etrangeres: au lieu de se focaliser presque exclusivement sur la maitrise de la grammaire (que nous autres francais elevons au rang de saint graal :roll: ), ils insistent sur la maitrise de l oral, ce qui a mon sens a plus de logique. personnellement quand un etranger fait l effort de parler francais, je me fiche completement de voir que la grammaire et la conjugaison lui posent probleme^^ tant que je le comprends :mrgreen: aujourd hui en france le niveau en anglais est generalement deplorable au regard des autres pays et c est fort dommage

Avatar de l’utilisateur
MeIdmry
Ancien
Messages : 2816
Inscription : 23 juin 2007, 14:13

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar MeIdmry » 20 août 2012, 14:01

Mojo a écrit :peut etre faudrait il s inspirer des pays nordiques en ce qui concerne l apprentissage des langues etrangeres: au lieu de se focaliser presque exclusivement sur la maitrise de la grammaire (que nous autres francais elevons au rang de saint graal :roll: ), ils insistent sur la maitrise de l oral, ce qui a mon sens a plus de logique. personnellement quand un etranger fait l effort de parler francais, je me fiche completement de voir que la grammaire et la conjugaison lui posent probleme^^ tant que je le comprends :mrgreen: aujourd hui en france le niveau en anglais est generalement deplorable au regard des autres pays et c est fort dommage


De toutes façons, l'enseignement des langues est tellement chaotique qu'on ne peut qu'y gagner à le modifier :lol:
Prof en CPGE. Fermat 2007-2010 (MPSI1/MP*/MP*).

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 20 août 2012, 18:16

Maitreidmry a écrit :
Mojo a écrit :peut etre faudrait il s inspirer des pays nordiques en ce qui concerne l apprentissage des langues etrangeres: au lieu de se focaliser presque exclusivement sur la maitrise de la grammaire (que nous autres francais elevons au rang de saint graal :roll: ), ils insistent sur la maitrise de l oral, ce qui a mon sens a plus de logique. personnellement quand un etranger fait l effort de parler francais, je me fiche completement de voir que la grammaire et la conjugaison lui posent probleme^^ tant que je le comprends :mrgreen: aujourd hui en france le niveau en anglais est generalement deplorable au regard des autres pays et c est fort dommage


De toutes façons, l'enseignement des langues est tellement chaotique qu'on ne peut qu'y gagner à le modifier :lol:


You two are absolutely right. Wir brauchen mehr mündliche Arbeit, pero el vocabulario y la grammatica son importante tambien !

Il faudrait rendre le cours plus vivant en fait, par exemple une demi-heure de grammaire et de vocabulaire, et l'autre demi-heure à essayer de caser le vocabulaire et les phrases de grammaire dans une conversation courante. :mrgreen:
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Mojo
Député
Messages : 642
Inscription : 08 juin 2012, 08:06

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Mojo » 21 août 2012, 13:42

oui la grammaire c est important je suis d accord mais une faute de temps en temps ce n est pas non plus la fin du monde :roll:
perso cette annee je ne crois pas avoir ouvert la bouche en cours d anglais ou d espagnol (deja parce que je m ennuyais a mourir avec les comprehension ecrites et questions ininteressantes qui vont avec^^ et parce que les profs eux meme n avaient pas l air convaincus par ce qu ils faisaient :lol: ). jamais je n ai retrouve un cours aussi vivant que mon cours de 4e en espagnol où là, surprise, j ai appris les 3quarts de ce que je sais maintenant dans la bonne humeur et l enthousiasme(oui parce que l oral ca forme beaucoup plus quand meme que l ecrit, surtout quand on acquiert l automatisme de chercher une facon detournee de dire une phrase pour laquelle on ne connait pas le vocabulaire :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
lavi
Sénateur
Messages : 620
Inscription : 07 juin 2012, 18:26

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar lavi » 21 août 2012, 13:44

Mojo a écrit :oui la grammaire c est important je suis d accord mais une faute de temps en temps ce n est pas non plus la fin du monde :roll:
perso cette annee je ne crois pas avoir ouvert la bouche en cours d anglais ou d espagnol (deja parce que je m ennuyais a mourir avec les comprehension ecrites et questions ininteressantes qui vont avec^^ et parce que les profs eux meme n avaient pas l air convaincus par ce qu ils faisaient :lol: ). jamais je n ai retrouve un cours aussi vivant que mon cours de 4e en espagnol où là, surprise, j ai appris les 3quarts de ce que je sais maintenant dans la bonne humeur et l enthousiasme(oui parce que l oral ca forme beaucoup plus quand meme que l ecrit, surtout quand on acquiert l automatisme de chercher une facon detournee de dire une phrase pour laquelle on ne connait pas le vocabulaire :mrgreen: )


Je suis absolument d'accord avec toi :D
Profession : Pantalon Vert

2012-2013 : PCSI 2 (PV c'est moi :) )
2013-2014 : PC*

Fier membre du BDE de l'ENS de Lyon

Avatar de l’utilisateur
MeIdmry
Ancien
Messages : 2816
Inscription : 23 juin 2007, 14:13

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar MeIdmry » 21 août 2012, 21:00

Mojo a écrit :on acquiert l automatisme de chercher une facon detournee de dire une phrase pour laquelle on ne connait pas le vocabulaire :mrgreen:


Tu as résumé toute ma philosophie des langues à l'écrit. A l'oral, mes lacunes sont trop importantes...
Prof en CPGE. Fermat 2007-2010 (MPSI1/MP*/MP*).

Avatar de l’utilisateur
Wave
Conseiller régional
Messages : 217
Inscription : 09 juin 2012, 08:39
Contact :

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Wave » 26 août 2012, 19:50

Je suis d'accord avec vous pour l’enseignement des langues en France, par contre je ne cracherais pas autant sur la grammaire, cela dépend de l'enjeu qu'on s'est fixé :
Si l'on ne cherche qu'à partir en vacances à l'étranger ou à échanger quelques mots, alors en effet l'essentiel et de se faire comprendre.
Mais si l'on cherche à utiliser une langue de façon quotidienne pour le travail notamment, il n'est plus nécessaire de seulement se faire comprendre, mais aussi de s'exprimer plus correctement.

Et en mon sens, pour parler correctement, il faut partir peut-être lentement avec de bonnes bases plutôt que le contraire. A ce titre, j'ai plusieurs exemples issus des gens que j'ai pu rencontré : quand on compare des personnes qui ont passé plus de 10 ans en France et qui ont appris sur le tas, et les assistants de langues au Lycée qui ont une connaissance approfondi de la grammaire, on se rend compte que les premiers parlent nettement moins bien (du moins en moyenne).

Voilà, j'espère que mes idées sont suffisamment claires, je craigne que ça fasse un peu mauvais assemblage d'éléments... :?
2013-2014 : MPSI 1
2014-2015 : PSI*
X2015

Avatar de l’utilisateur
Jean-Batman
Sénateur
Messages : 923
Inscription : 08 juin 2012, 07:34

Re: L'éducation Française - un grand corps malade

Messagepar Jean-Batman » 26 août 2012, 20:44

Non non c'est très juste !
Pas 5/2


Revenir vers « Année 2012–2013 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité