Page 2 sur 3

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 06 févr. 2018, 22:13
par Arielle
Moi quand je suis pas sûre de l'orthographe d'un mot, je le remplace par un synonyme que je sais écrire :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 06 févr. 2018, 22:19
par tphi
Bon courage à thuiop qui se lance dans une longue quête :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 06 févr. 2018, 22:19
par Miltøn
Cassiodore a écrit :Par contre, si tu te mets à faire des fautes exprès, ça ne va vraiment pas le faire.

Ça vaut aussi pour Mamoun, d’ailleurs…

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 06 févr. 2018, 22:21
par thuiop
Oh dear, we are in trouble...

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 07 févr. 2018, 06:54
par Kubat jr
Arielle a écrit :Moi quand je suis pas sûre de l'orthographe d'un mot, je le remplace par un synonyme que je sais écrire :mrgreen:

Ça a des limites... Sinon je ne ferais pas de fautes :mrgreen:

thuiop a écrit :Oh dear, we are in trouble...

Mais non, tout va bien se passer :twisted:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 09 févr. 2018, 23:26
par Jade.s
Moi je remarque qu'encore une fois... Les littéraires ne sont pas representés !

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 09 févr. 2018, 23:36
par Cassiodore
Pardon ?

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 09 févr. 2018, 23:40
par tphi
Pontifex Maximus est en Colerus Maximus

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 10 févr. 2018, 06:48
par Kubat jr
Il paraît que Cassiodore ne fait pas partie des littéraires :lol:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 10 févr. 2018, 06:53
par Jade.s
Nan... Un vrai littéraire dans sa plus noble expression.. un HKH !

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 10 févr. 2018, 07:31
par Cassiodore
Tu veux dire, ceux qui partent en école de commerce ? Et dont la moitié font plus de maths que de littérature ? :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 10 févr. 2018, 10:28
par Miltøn
*zbraaaaah*

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 13:27
par Jade.s
Je veux dire ceux qui souhaitent se destiner aux lettres les plus nobles...et non seulement ce qu'une frise chronologie résume ( en toute amitié bien sûr)

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 13:56
par Arielle
Owi des clashs de littéraires, j'ai toujours voulu voir ça :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 14:06
par tphi
Bravo thuiop pour ce burn d'une rare intensité :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 14:10
par Cassiodore
Jade.s a écrit :et non seulement ce qu'une frise chronologie résume

A part montrer que tu n'as pas compris ce qu'est l'Histoire, ton message n'apporte pas grand chose à ton propos ;)
Et du coup, comment proposes-tu d'effectuer une activité littéraire sans historiens de la littérature ? :P

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 14:43
par thuiop
tphi a écrit :Bravo thuiop pour ce burn d'une rare intensité :mrgreen:

Et encore tu n'as pas jeté un oeil au repaire orthonormal :lol:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 15:01
par Kubat jr
Le plus beau est de voir la raison de la correction :lol:
Oui, oui, c'est bien moi qui le dis...

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 13 févr. 2018, 18:24
par Jade.s
Cassiodore a écrit :
Jade.s a écrit :et non seulement ce qu'une frise chronologie résume

A part montrer que tu n'as pas compris ce qu'est l'Histoire, ton message n'apporte pas grand chose à ton propos ;)
Et du coup, comment proposes-tu d'effectuer une activité littéraire sans historiens de la littérature ? :P

Je rigole bien évidement...:Wink:
Je disais juste que l'histoire seule ne suffisait pas :)

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 10:12
par Dⓐ Яøʊƭ
Back on topic, sur qui faut il désormais taper pour les balises latex qui fonctionnent toujours pas ?

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 11:14
par Hal
La réponse dans la signature de Milton :P

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 12:14
par Cassiodore
Jade.s a écrit :Je disais juste que l'histoire seule ne suffisait pas :)

Non, en effet. Tout comme le micro-ondes ne suffit pas si tu veux cuisiner, même si c'est bien d'en avoir un. :P

Je deviens peut-être un vieux con, mais je commence à en avoir marre des conflits à la "gnagnagna c'est ma filière la mieux et de toute façon c'est le seul truc utile dans la vie". C'est à peu près du même niveau que "pain au chocolat"/"chocolatine", à peu près aussi présent dans les conversations/sur les réseaux sociaux, et ça me saoule à peu près autant. :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 12:19
par Kubat jr
Dⓐ Яøʊƭ a écrit :Back on topic, sur qui faut il désormais taper pour les balises latex qui fonctionnent toujours pas ?

Sur tout le monde jusqu'à ce que quelqu'un se désigne comme étant le fautif :twisted:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 12:23
par Cassiodore
Du coup je t'ai tapé dessus avant même de lire ça. Ca doit s'appeler le karma. :P

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 13:00
par Kubat jr
Heureusement, j'aurais pris plus qu'une demi-heure...

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 13:05
par thuiop
Pourquoi il y a demi en rouge ?

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 13:06
par Hal
Parce que c'était écrit "demie heure". Mais tu as raison Milton avait dit d'ajouter du gras :twisted:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 14:21
par Dⓐ Яøʊƭ
Je me demande jusqu'à quand vous tiendrez.

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 15:44
par Kubat jr
Je vous ferai craquer d'ici peu, promis :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 16:06
par Hal
Oui mais attention, le ban-o-mètre de Cassio se remplit à chaque nouvelle faute :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 17:19
par Kubat jr
Je ne vois pas de quoi tu veux parler :mrgreen:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 14 févr. 2018, 20:29
par Cassiodore
Si jamais on ne peut pas suivre sur la correction de fautes, reste le ban définitif... :roll:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 01:47
par Kubat jr
Je ne suis pas un cas aussi désespéré que ça... il y a juste une augmentation de mon nombre de fautes par ce que je suis fatigué... pendant l'année j'en faisais beaucoup moins. Et je ne me prends plus les -2 en français; je me suis amélioré.

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 13:17
par Miltøn
Mais ici, tu ne fais pas d’efforts…

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 14:14
par Jade.s
Cassiodore a écrit :Du coup je t'ai tapé dessus avant même de lire ça. Ca doit s'appeler le karma. :P

Mais euh... Je faisais juste une petite blague. :shock:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 14:21
par thuiop
Miltøn a écrit :Mais ici, tu ne fais pas d’efforts…

Pour être honnête, je pense qu'il fait réellement des efforts, quoique ce soit parfois assez inégal.

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 14:30
par Cassiodore
Jade.s a écrit :
Cassiodore a écrit :Du coup je t'ai tapé dessus avant même de lire ça. Ca doit s'appeler le karma. :P

Mais euh... Je faisais juste une petite blague. :shock:

Ce message était destiné à Kubat hein. :P

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 16:03
par Dⓐ Яøʊƭ
Je me range du côté de thuiop, l'orthographe de Kuby s'est améliorée, même si bon, la vacuité du fond a tendance à aggraver la perception de la forme :lol:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 15 févr. 2018, 16:56
par Kubat jr
Dⓐ Яøʊƭ a écrit :même si bon, la vacuité du fond a tendance à aggraver la perception de la forme :lol:

Venant de toi c'est un peu gros...

Mais sinon je retourne les phrases dans tous les sens pour bien savoir qui est le COD, quel fichu temps j'utilise...

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 16 févr. 2018, 13:55
par MeIdmry
Cassiodore a écrit :Je gagne 1250 euros pour avoir moins de vingt heures de cours par semaine, oui :lol:
Ce qui fait à peu près 75 euros de plus qu'un smic. Sachant que l'école rembourse aussi la moitié de mon abonnement de transports.


As-tu pensé à demander la prime d'activité (100 euros par mois environ dans ton cas) ? :wink:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 16 févr. 2018, 14:11
par tphi
Les bonnes astuces des élèves fonctionnaires :lol:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 16 févr. 2018, 15:06
par Cassiodore
A vrai dire, je pourrais encore bénéficier des APL pendant un an, ce qui serait plus avantageux que ça. En pratique, la CAF n'a jamais traité mon dossier malgré mes nombreuses relances pendant plusieurs mois, et puisque j'ai les moyens de m'en passer, j'ai fini par lâcher l'affaire...

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 17 févr. 2018, 18:00
par Miltøn
MeIdmry a écrit :
Cassiodore a écrit :Je gagne 1250 euros pour avoir moins de vingt heures de cours par semaine, oui :lol:
Ce qui fait à peu près 75 euros de plus qu'un smic. Sachant que l'école rembourse aussi la moitié de mon abonnement de transports.


As-tu pensé à demander la prime d'activité (100 euros par mois environ dans ton cas) ? :wink:

No comment. :roll:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 18 févr. 2018, 01:42
par Dⓐ Яøʊƭ
Avais-je déjà fait ventiler ma frustration envers les normaliens fonctionnaires de Rennes qui veulent abaisser leurs salaires de 2€ pour pouvoir toucher les APL ?

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 18 févr. 2018, 13:02
par tphi
Un combat noble :lol:

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 18 févr. 2018, 15:51
par Miltøn
Bande de pourritures.
(Désolé, fallait que ça sorte.)

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 19 févr. 2018, 00:09
par Dⓐ Яøʊƭ
C'est d'une indécence...
Mais ils font ça au nom des bonnes valeurs. "Les normaliens sont considérés comme bien lotis seulement parce qu'on vit dans une société qui a pris l'habitude de penser que les étudiants doivent vivre dans la précarité sans manger de façon équilibrée". Les pauves bichons, ils doivent souffrir.

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 19 févr. 2018, 11:26
par tphi
Dⓐ Яøʊƭ a écrit :Mais ils font ça au nom des bonnes valeurs. "Les normaliens sont considérés comme bien lotis seulement parce qu'on vit dans une société qui a pris l'habitude de penser que les étudiants doivent vivre dans la précarité sans manger de façon équilibrée".


OMFG les normaliens ne cesseront jamais de me faire rire :lol: A l'ENAC on disait juste "on est privilégiés et on vous emmerde".

(Et on mangeait des pizza/kebab à chaque repas)

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 19 févr. 2018, 15:12
par Miltøn
En soit, c’est vrai que « on a l’habitude de penser que les étudiants doivent vivre dans la précarité ». Et c’est vrai que bon, 1350 € par mois de revenus, ce serait très très chouette si l’on pouvait verser ça sous forme de bourses ou si les banques consentaient à des prêts permettant aux étudiants d’avoir ce niveau de rémunérations si leurs études permettent de rembourser par la suite.

Mais le fond du problème, c’est que le régime de normalien est mal foutu. Je défends le principe de verser une grosse bourse aux étudiants les plus brillants (je prêche pour ma paroisse, je sais), mais je pense que le statut de fonctionnaire pour les normaliens est un non-sens. Il se justifie parfaitement dans le cas d’élèves d’écoles qui assurent un poste en sortie, et dont la scolarité n’est qu’une formation professionnelle, comme c’est le cas de l’ÉNA, de l’ÉNAC, des écoles associées aux différents corps techniques (Mines, Ponts et ÉNSAÉ pour les cycles de formation respectivement inspecteur des Mines, inspecteur des Ponts et administrateur de l’INSÉÉ). Mais l’ÉNS reste une école d’enseignement généraliste, sans titularisation en fin d’études. Pendant toute la scolarité, ce statut est cumulé avec celui d’étudiant. Cela permet aux élèves de bénéficier de tout un tas d’avantages qui n’ont pas été conçus pour eux, dont la prime d’activités ou le remboursement de la moitié des frais de transports. Ça veut dire que le budget mensuel est de 2,5 fois le montant du salaire net à cause des charges salariales, ça crée un privilège indu d’accès à la retraite. Et ça complique tout pour l’exercice d’activités annexes (stages, heures de cours, etc.), donc ce n’est pas forcément si avantageux.

À mon avis, il serait pertinent que le salaire des normaliens soit transformé en une bourse d’État de 1350 € par mois avec engagement décennal, que le statut de fonctionnaire stagiaire disparaisse pour les normaliens, que nous ayons pleine liberté d’exercer des activités annexes, que nous soyons au régime étudiant de la Sécurité sociale, et n’ayons pas ces quatre annuités retraite.

Re: Ordonnance constitutionnelle du 5 février 2018

Publié : 05 mars 2018, 14:33
par MeIdmry
La proposition de remplacer le statut de normalien par une bourse de 1350 euros est intéressante sur le papier, mais je suis pour ma part complètement opposé à ce qu'une telle mesure affecte l'ensemble des normaliens. Je vais expliquer pourquoi : il y a encore peu, la quasi-totalité des normaliens poursuivaient soit dans la recherche, soit vers une carrière d'agrégé. Le statut de normalien avait donc tout son sens puisqu'il correspondait à la formation d'un chercheur ou d'un agrégé.

Aujourd'hui, de fait, la situation a changé. A la louche, je dirais que 60% des normaliens des 4 ENS continuent encore dans ces voies (MDC, CR ou agrégé). On peut ajouter la carrière de certifié, surtout dans les disciplines littéraires. Transformer le statut de normalien en bourse de 1350 euros supprimerait toute attractivité pour ces carrières, déjà non rémunérées à leur juste niveau (il suffit de voir les grilles des MDC, CR et agrégés, à peu près les mêmes, ne parlons même pas des certifiés où la situation est scandaleuse) et régulièrement la cible des ministres successifs qui font tout pour d'une part précariser encore plus ces carrières, surtout agrégé/certifié, et d'autre part raréfier les postes dans le supérieur (MDC, CR, PRAG) alors que l’université accueille chaque année des dizaines de milliers d’étudiants supplémentaires. Par contre, pour nommer les potes sur des postes de recteurs en supprimant la condition de diplôme après avoir bien revalorisé la rémunération des recteurs, là on ne se prive pas, mais bon passons.

Miltøn a écrit :Il se justifie parfaitement dans le cas d’élèves d’écoles qui assurent un poste en sortie, et dont la scolarité n’est qu’une formation professionnelle, comme c’est le cas de l’ÉNA, de l’ÉNAC, des écoles associées aux différents corps techniques (Mines, Ponts et ÉNSAÉ pour les cycles de formation respectivement inspecteur des Mines, inspecteur des Ponts et administrateur de l’INSÉÉ).


Que l'on soit bien clair : autant il est parfaitement justifié que des écoles dont la scolarité est une formation professionnelle aient un statut de fonctionnaire pour ses étudiants (ENAC, ENTPE, ...), autant je souscrit à 100% à ta proposition de transformer le statut en bourse pour ceux qui après 4 ans de statut de normalien intègrent l'ENA ou les grands corps, où il y a une formation propre sous statut de fonctionnaire pendant les premières années de ces carrières. La question est la même pour les X continuant dans les grands corps, mais comme c'est pour eux une finalité naturelle, cela me gêne moins. D'autant plus que par ailleurs le salaire durant leur scolarité est moins élevé. Dans l'état actuel des choses, cela n'est absolument pas gênant que des normaliens s'orientent vers d'autres carrières que celles pour lesquelles l'ENS a été pensée, c'est même nécessaire vu la situation de l'enseignement/recherche, mais je comprends qu'on puisse penser que ceux qui font ce choix-là ont finalement le beurre et l'argent du beurre (salaire, statut de fonctionnaire, carrière dans le privé ou dans la haute fonction publique). Et c'est à tout à l'honneur des concernés qui le proposent. Mais enlever ce statut à ceux qui choisissent, malgré les embûches nombreuses, de poursuivre l’enseignement et/ou la recherche, comme c'est la vocation première des ENS, serait une très grave erreur.

Pour résumer ma position : on propose aux admis aux ENS de choisir entre deux statuts :
- boursier d'état à 1350 euros par mois pendant 4 ans, contre un engagement de 8 ans (8 ans et non 10 ans, pour compenser la perte du statut)
- fonctionnaire normalien pendant 4 ans, contre un engagement à faire partie du corps des MDC, CR, agrégé ou certifié (en position d'activité) pendant 10 ans durant les 20 années qui suivent l'admission

Dans le premier cas, l'étudiant peut cumuler toute activité professionnelle avec ses études, sans aucune autorisation à demander.
Dans le second cas, le fonctionnaire doit demander une autorisation de cumul, qui devrait :
- être systématiquement acceptée s'il s'agit d'activités liées à l'enseignement et/ou à la recherche, dans une certaine limite
- être systématiquement refusée dans le cas contraire, sauf exception

Dans le premier cas, si non respect de l'engagement des 8 ans, remboursement au prorata (par exemple scolarité complète puis départ dans le privé : 50%).
Dans le second cas, si non respect des 10 ans dans le corps des MDC, CR, agrégé ou certifié, remboursement au prorata des années faites dans l'un de ces 4 corps (si 0 année : 100% de remboursement, si 5 années : 50% de remboursement, etc). Par exemple, scolarité complète puis départ dans le privé : 100% de remboursement.

Avec cette politique très stricte sur les remboursements, on est sûrs de voir moins de gens choisir le statut pour ne pas choisir un des 4 corps ensuite. Que penses-tu de cette idée Milton ? :wink: